Profitez de la livraison gratuite à l'achat de 100$ et plus avant taxes
Blogue

Blues saisonnier à saveur de citrouille épicée

blues saisonnié à saveur de citrouille épicée

Quand la saison fraîche arrive, je suis envahie par une espèce de tourbillon d’émotions. À vrai dire, j’ai l’impression de changer de mood à la même vitesse que les feuilles passent du vert à l’ orangé. Outre mon humeur fluctuante, je me sens plus fatiguée et j’ai l’impression de constamment manquer d’énergie. Lorsque la levée du corps commence à se faire plus difficilement le matin, une petite lumière s’allume dans ma tête : je dois prendre soin de moi, sortir ma trousse de bien-être automnal.

Il est important de noter que j’ai volontairement choisi d’utiliser l’expression «blues saisonnier»  plutôt que «dépression saisonnière » pour parler de ma réalité. Mes symptômes ne sont pas ceux d’une dépression et je considère que ce terme ne doit pas être banalisé. Mes petits downs ne sont pas comparables à ceux que j’ai vécus lorsque j’ai reçu un diagnostic de dépression il y a quelques années. Je suis à l’écoute de mes symptômes à l’automne et je  sais que de simples changements dans mes habitudes vont m’aider à me sentir bien. Par contre, si ton besoin va au-delà de ce que je propose ici, je t’encourage à aller consulter un médecin! Il n’y a rien de mal à demander de l’aide, c’est même très courageux de le faire.

En regardant autour de moi, je me rends compte que je suis loin d’être la seule à me sentir plus fragile lors des changements de saisons et à être affectée par la diminution des heures d’ensoleillement. De mon côté, j’ai beau être très emballée par l’arrivée des fameux lattes à la citrouille épicée, il y a toujours une petite partie de moi qui anticipe les semaines à venir. On ne peut pas se le cacher, c’est difficile de dire au revoir aux longues journées ensoleillées et de regarder la grisaille se pointer le bout du nez.

Alors voilà, j’ai décidé de partager quelques petits trucs qui m’aident à prendre soin de moi lorsque mon petit blues saisonnier prend place.

 

Bouger

En octobre, j’ai plus souvent tendance à remplacer mes entraînements matinaux par une heure de sommeil supplémentaire. J’apprends à me donner le droit de le faire plutôt que de culpabiliser. Par contre, je tente de trouver un équilibre pour continuer de profiter des avantages associés au fait de bouger, tout en respectant les limites de mon corps dans la période actuelle. Je planifie mes entraînements, mais je tente aussi de sortir dehors le plus souvent possible. Par exemple, j’aime beaucoup prendre des marches en famille et faire de la randonnée à l’automne. Je crois qu’il faut faire des activités qui nous plaisent pour rester motivées. Bouge dehors, bouge dans ton salon, bouge au gym, mais bouge! Ça fait du bien à chaque fois!

Faire le plein de lumière

Ma batterie se décharge plus rapidement, ce qui me pousse donc à croire que je fonctionne à l’énergie solaire! J’ai commencé la luminothérapie il y a quelques années et je suis toujours aussi agréablement surprise par les effets positifs. Une trentaine de minutes devant ma lampe sont suffisantes pour me sentir plus youpidoo! Il y a beaucoup d’informations sur Internet concernant les effets positifs de la luminothérapie. Ça vaut la peine d’aller lire sur le sujet.

Par contre, bien que ma lampe soit un bel outil pour moi, j’ai toujours une préférence pour Monsieur Soleil lui-même. Lorsque je sors pour aller travailler le matin, je prends quelques secondes pour respirer en profitant de la chaleur des rayons sur mon visage. C’est aussi pour cette raison que je tente de bouger à l’extérieur une fois par semaine. Une fois, c’est un objectif qui me paraît réaliste!

S’accorder des moments remplis de douceur

Bon, là, c’est le moment de faire la liste des choses qui te font du bien : prendre un bain, écouter une série télé, danser dans ton salon, te faire un thé… Puis, ensuite, on s’accorde des rendez-vous avec soi-même, on prend le temps. La vie va drôlement vite et j’ai parfois l’impression d’être sur le pilote automatique. Lorsque je me sens plus fatiguée et plus triste, je sais que ça devient urgent pour moi de m’arrêter pour faire le plein de douceur. Parfois, le simple fait d’allumer une chandelle dans le salon peut m’apaiser. On tombe en mode cocooning!

En fait, je crois que le mot douceur est justement celui qui fait le plus partie de mon vocabulaire lorsque l’hiver arrive. Je veux être douce avec moi-même, respecter mon rythme et mes émotions. Je m’enveloppe dans les couvertures les plus douces de ma maison et j’ai envie d’écouter des émissions tout aussi douces. J’espère qu’en terminant cette lecture, tu auras envie de te créer ta propre petite trousse de bien-être et que tu iras boire un latté réconfortant en listant les choses que tu aimes de l’automne. Puis, dans quelques semaines, on se fera une liste pour l’hiver?

Je te souhaite de prendre bien soin de toi!

Josianne xx

 

Suivez-nous sur Instagram

Logo Gypsie Bohème

Visitez-nous

136 rue Richelieu,
St-Jean-sur-Richelieu,
Québec J3B 6X4
450.346.0346

Heures d’ouverture

Lundi : 10h00 @ 17h00
Mardi : 10h00 @ 17h00
Mercredi : 10h00 @ 17h00
Jeudi : 10h00 @ 19h00
Vendredi : 10h00 @ 19h00
Samedi : 10h00 @ 17h00
Dimanche : 11h00 @ 17h00

Soyez de la Gypsie famille!

Infolettre

Offrez une carte cadeau
Copyright 2018 © Gypsie Bohème | Conception web Valérie Provost et ER5 création graphique | Boutique propulsée par Comelin | Expédition et retour | Politique de confidentialité